skip to Main Content
ISCAE - Ecole de commerce - 15-17 Rue de la Liberté, 06000 Nice - 04 93 54 18 13 contact@iscae.fr
ISCAE Education - Ecole De Commerce, Communication, Immobilier à Nice PACA

(re)Confinés mais en pleine forme ! (première partie)

  • News

Même si les restrictions sont un peu plus souples que lors du premier confinement, depuis le 2 novembre, nous avons étaient tenus de basculer en full distanciel. C’est reparti pour seize heures de cours par semaine derrière un écran avec casque sur les oreilles et pour beaucoup d’entre vous, l’obligation de rester en télétravail. Nous avons consulté des spécialistes du bien-être. Voici la première partie de ce dossier présentant quelques conseils pratiques pour vous aider à bien vivre ce (re)confinement…

Depuis le mois de mars dernier, les experts de la santé ont constaté chez certains de leurs patients l’apparition ou l’aggravation de certaines problématiques comme le stress et l’anxiété, une perte de la motivation, des troubles de l’alimentation avec comme conséquence une prise de poids de 2.5 kg en moyenne chez les français… Ce (re)confinement est un peu moins strict mais il a aussi son lot de contraintes. Afin de garder la forme et l’énergie pour mieux traverser ce deuxième épisode, nous avons demandé à Céline Touati, naturopathe, nutrithérapeute, auteure, à Carine Blondel, sophro-relaxologue, praticienne en hypnose et EMDR et à Carole Bertrand, coach en bien-être et magnétiseuse de nous livrer quelques astuces.

Restez concentrés et motivés

Le mode distanciel fonctionne plutôt bien à l’ISCAE, cependant, les professeurs constatent parfois une baisse de la concentration de la part de nos étudiants. Cette méthode de formation demande une attention plus intense avec les conséquences que cela peut avoir… Car oui, être toujours au même endroit face à son écran est perturbant. Carine Blondel préconise de conserver ses routines quotidiennes. Il faut rester dans sa dynamique habituelle, sortir tous les jours, avoir un planning de rendez-vous même virtuels. C’est une autre vie mais c’est une vie et il faut l’organiser. Pour gagner en efficacité, Carole Bertrand évoque le fait de mettre à profit vos temps de pause. Transformez-les en « breaks plaisir » tout en aérant votre espace de vie ou de travail. Utilisez une bonne lumière, prenez de grandes respirations entre chaque cours et buvez beaucoup d’eau en dehors des repas. Elle propose en parallèle, de tenir une check-list quotidienne où vous indiquez les plages de cours, repas, pause et temps de plaisir.
Par ailleurs, le fait d’être à distance peut freiner l’assimilation de certains enseignements. Pour une meilleure compréhension des thèmes abordés durant les cours, Céline Touati vous invite à les préparer en amont. Grâce aux ressources que vos professeurs téléchargent sur Classroom, vous pouvez prendre connaissance des notions qui seront développées afin de lister vos questions et ainsi d’interagir avec la classe et vos formateurs.
Si loin de l’équipe pédagogique et de vos camarades de classe, vous rencontrez une baisse de motivation, autre astuce de notre naturopathe : « rappelez-vous régulièrement : pourquoi et dans quel but vous avez choisi cette formation. C’est comme pour un vieux couple : quand cela ne va pas, il faut se remémorer les raisons pour lesquelles nous sommes tombés amoureux ! ». Pour Carole, notre coach en bien-être, les couleurs ont une résonance et influent sur l’humeur et la motivation. Choisissez-les bien : attention au kaki, au look total noir et au gris. On préféra porter des tons stimulants comme le jaune pour améliorer son estime de soi, l’orange pour favoriser la créativité, le violet, le beige et le rose pâle pour le calme et la concentration.

S’exprimer hors des écrans

Pour les télétravailleurs, Il est important de bien faire la différence entre vie professionnelle et la vie personnelle. Aussi, essayez de vous organiser un espace uniquement dédié au travail. Là encore, offrez-vous des pauses et évitez de déjeuner derrière l’ordinateur. N’hésitez pas dans ces temps off à changer de pièce et à faire des mouvements pour décontracter votre corps. S’évader en écoutant de la musique est aussi une bonne alternative… Et si malheureusement vous êtes en chômage partiel et que votre moral commence à tomber dans vos chaussettes, Céline vous suggère d’ouvrir un « cahier du bonheur et de la réussite ». Ce cahier peut être documenté avec des photos, des collages représentant vos souhaits, vos objectifs, vos envies à court et moyen terme. Ce sera votre compagnon de route orienté positivité. Quant à Carole, elle préconise une activité comme le yoga, la cuisine, le jardinage, le dessin ou de participer à des ateliers en ligne.
Dans ce contexte particulier, il est important de ne pas se laisser glisser vers un renferment sur soi à l’extrême. Céline Touati vous encourage vivement à prendre votre téléphone et à communiquer autrement que par SMS ou par les réseaux sociaux. En effet, la voix à son importance dans les interactions sociales. Elle crée du lien et transmets des émotions. Profitez du fait que vous gagnez du temps en n’ayant plus les trajets école/maison ou travail/maison pour en perdre au téléphone. Le bon vieux coup de fil à un ami a peut-être son côté vintage mais c’est ce qui vous fera sortir du cadre de l’écran. Et puis c’est peut-être l’occasion de nouer à nouveau contact avec des personnes à qui vous n’avez pas parlé depuis longtemps…

Bien entendu, nous n’avons pas tous les mêmes conditions de confinement mais chacun peut se créer des rituels pour ne pas sombrer dans une énergie négative. Il est capital de garder ses habitudes. Ce n n’est pas parce que l’on est à la maison, que l’on ne s’habille pas, que l’on ne se maquille pas, bien au contraire ! Il faut prendre encore plus soin de soi. Il faut garder le lien social, il faut parler avec ses amis, sa famille et ne pas hésiter à demander de l’aide auprès d’un professionnel, si la baisse de moral est trop forte. Pour conclure, Carine Blondel vous conseille de ne pas vous mettre en rébellion face à cette situation contraignante. Dites-vous que c’est juste un passage… Selon elle, c’est le premier pas vers le lâcher-prise et le bien-être.

Un grand merci à nos trois expertes !

Back To Top