skip to Main Content
ISCAE Éducation - Établissement d’enseignement supérieur technique privé 04 93 54 18 13 contact@iscae.fr

Entretien de recrutement : Comment avoir plus confiance en soi ?

Que celui qui n’a jamais douté de lui lève la main ? On parie que vous serez peu à déclarer que vous avez confiance en vous, peu importe la circonstance. Quand on est étudiant, ce phénomène s’accentue au moment de rechercher une alternance. « Je ne sais pas faire ce que l’entreprise me demande de faire » — « Je ne sais pas parler de moi en entretien », c’est cette voix intérieure qui vous empêche d’avancer. Pas de panique ! On vous donne les clés pour comprendre d’où vient le manque de confiance en soi et comment s’en libérer. 

Identifier les mécanismes de l’estime de soi

Sachez quelque chose, la confiance en soi n’est pas innée. Il est donc normal qu’elle ne soit pas très développée. Elle vient de notre enfance et de notre parcours scolaire : nous avons appris à nous définir par rapport aux validations de nos parents, de nos professeurs, de personnes extérieures. Même si vous avez baigné dans l’amour, une expérience négative (même insignifiante) peut mettre à mal votre estime de soi. Sachez aussi qu’il est difficile de la conserver intacte tout au long de la vie, car elle est fluctuante selon les domaines, les périodes, etc. Comme souvent en développement personnel, c’est en identifiant le pourquoi qu’on peut s’affranchir d’une croyance limitante. Il est donc nécessaire de la travailler grâce aux points ci-dessous. C’est un job de tous les instants, mais qui en vaut la peine !

Connaître ses points forts et être fier de soi

Allez, ne soyez pas modeste ! C’est le moment de vous jeter des fleurs et d’être fier.e de vous. Prenez une feuille et listez tout ce que vous estimez avoir bien fait jusque-là. Cela peut être votre admission en école supérieure, le jour où vous avez fait une nouvelle activité ou encore quand vous avez aidé un proche. En écrivant cela, vous allez apaiser vos peurs et vous allez reconnaître que vous êtes capable de grandes choses ! Regarder derrière soi, c’est aussi se rappeler des obstacles qu’on a dû surmonter. Enfin, il est toujours bon de lister vos points forts avant un entretien. Au lieu de vous focaliser sur ce que vous ne savez pas et si vous vous concentriez sur ce que vous savez faire et votre personnalité unique ? 

Accepter de ne pas être parfait

À l’inverse, à trop vouloir être performant.e, des croyances limitantes et une certaine pression peuvent apparaître. La clé serait donc de vous accepter tel que vous êtes avec vos faiblesses et votre vulnérabilité. Les personnes qui ont confiance en elles sont surtout celles qui acceptent de ne pas tout savoir et de ne pas tout maîtriser. Vous n’êtes pas à l’aise avec la prise de parole en public ou en web marketing ? Osez le dire ! L’alternant parfait n’existe pas et c’est le rôle de l’entreprise de vous faire progresser. En plus, en étant sincère, vous installerez une relation de confiance avec le recruteur. Vous pouvez développer cet aspect-là en visionnant le TEDx de Brené Brown

S’affranchir du regard des autres

Saviez-vous que le manque de confiance en soi est souvent lié à la peur du regard des autres ? Il est vrai que l’entretien d’embauche nous oblige à nous mettre dans une posture où nous sommes évalués/jugés. Cela peut être déstabilisant pour certains d’entre vous d’autant plus si ce sont vos premières expériences en la matière. Rappelez-vous une chose essentielle : nous prêtons à autrui des pensées qui sont le reflet de ce que nous n’aimons pas chez nous et de nos propres peurs. Cela signifie que la plupart de nos craintes sont infondées. 

Lutter contre l’immobilisme

L’immobilisme est un fléau pour l’estime de soi. C’est souvent quand nous sommes passifs que nos peurs limitantes se réveillent. En restant dans l’inaction, nous ressassons des pensées négatives et on s’enfonce davantage dans l’immobilisme. Pour sortir de ce cycle infernal, il est nécessaire de se jeter à l’eau et d’avancer par étapes. Avant de voir votre objectif final comme une montagne infranchissable, vous pouvez vous projeter au premier palier. En l’occurrence lors de vos recherches d’alternance, vous pouvez commencer par refaire votre CV, solliciter l’avis d’un conseiller en recrutement ou échanger avec quelqu’un de votre réseau. Ces micro-tâches vous aideront à avancer vers votre objectif et vous redonneront confiance. C’est en sortant de votre zone de confort que vous développerez le plus votre estime de vous. 

Pour avoir plus confiance en vous, il est nécessaire de travailler sur vous-même. Les ateliers de softs skills de l’ISCAE sont d’ailleurs des bons moyens d’y parvenir ! Nous vous conseillons également de lire des ouvrages de développement personnel comme « Kilomètre Zéro » de Maud Ankaoua ou « L’art subtil de s’en foutre » de Mark Manson. 

Vous voulez avoir plus de conseils sur la préparation d’un entretien de motivation ? Suivez notre guide en 5 étapes !

Back To Top