skip to Main Content
étudiant école De Commerce Communication Immobilier ISCAE NICE Alpes Maritimes

Discussions avec… Hugo Sur, alumni investi de l’ISCAE et digital nomad

Chaque mois, nous partons à la rencontre d’un membre de la communauté ISCAE. Étudiants, intervenants, entreprises partenaires ou encore collaborateurs. Découvrez leur quotidien au sein de l’ISCAE !

Aujourd’hui, discussion avec Hugo Sur, diplômé de notre BTS MCO (ex-MUC), digital nomad et ambassadeur de la plateforme alumni de l’ISCAE.

Il vous dit tout sur son parcours, la mission de la plateforme alumni qui va bientôt être en ligne et son fort désir de liberté entrepreneuriale.

Le BTS de l’ISCAE : un socle solide

Après un bac S à Nice, il intègre le BTS MUC de l’ISCAE en 2012. En deuxième année, il découvre le monde professionnel en faisant son alternance à Saint Paul de Vence en tant que vendeur au sein de la Cure gourmande

Quand on l’interroge sur ces années-là, il se réjouit : « J’ai adoré ces deux années, le plus de l’ISCAE était de pouvoir se confronter à la réalité du métier grâce aux intervenants. On apprenait en profitant de leurs expériences et de nos journées de travail en alternance. Ce mélange entre la théorie et la pratique était très formateur. » Il ajoute : « Le BTS m’a permis de développer mes compétences commerciales et d’avoir des notions en comptabilité, en économie et en gestion. Il me paraissait être le tremplin idéal pour poursuivre mes études dans le commerce et le business ». 

Hugo a eu le nez fin, puisque après 8 mois d’expatriation à Londres où il exerce comme serveur et des expériences en tant qu’assistant manager, il rejoint le prestigieux Programme Grande École de Skema Business School en 2016. Son objectif est clair : monter sa société et avoir des compétences en finance d’entreprise.  

Après son master en finance d’entreprise, il intègre GOMECANO en tant que Sales Manager puis FI Group comme Chargé d’Affaires. « J’ai énormément appris lors de ces expériences professionnelles et cela m’a encore plus donné envie de me lancer dans l’entrepreneuriat. » C’est chose faite puisqu’à l’heure où vous lirez ces lignes, Hugo sera en pleine création de son agence digitale et part vivre à Bali en septembre : « Ma compagne et moi-même souhaitons vivre l’expérience de digital nomad tout en développant nos services en marketing digital pour une clientèle mondiale ». 

Un alumni investi pour développer le réseau des anciens de l’ISCAE

Après avoir observé la force des réseaux d’alumni, Hugo a souhaité développé des synergies entre anciens élèves de l’ISCAE : « Même une fois diplômé, il est important de rester solidaires entre alumni, se donner les bons plans, continuer à apprendre, partager et se remémorer le bon vieux temps lors d’afterwork ! ». 

En sollicitant le directeur de l’école, Roger Melzer, Hugo et l’équipe pédagogique de l’ISCAE ont travaillé sur la plateforme des alumni qui sera accessible au début de l’été : « L’intérêt est aussi de montrer l’impact et la force d’un tel réseau. Je pense que c’est important pour l’école, cela conforte son empreinte dans l’écosystème azuréen. »

Parce qu’Hugo, comme l’équipe de l’ISCAE, est convaincu que l’on apprend tout le temps. Il va plus loin que de la mise en relation en proposant aux alumni des cours gratuits pour continuer à se former sur des thématiques précises : management, entrepreneuriat, ressources humaines, etc. « Nous souhaitons que l’école devienne un véritable accompagnateur tout au long de la vie professionnelle de l’ancien élève. » 

Les conseils d’Hugo pour réussir son insertion professionnelle

À bientôt 30 ans, Hugo a déjà une belle carrière derrière lui. Nous lui avons demandé ses conseils pour une personne qui sort d’un BTS. Sans surprise, il insiste sur deux aspects : l’expérience à l’étranger et la poursuite d’études en Licence. 

« On ne se connaît pas encore quand on a 20, 21 ans, l’expatriation est un excellent moyen de se découvrir et d’améliorer son anglais. Une fois cette expérience faite, je vous recommande de continuer vos études, l’ISCAE est un tremplin pour poursuivre en Licence ou pour intégrer des Programmes Grandes Écoles. »

Il ajoute : « Que vous ayez envie d’être prof de yoga, vendeur de chocolat ou aventurier, faites-le ! Osez et ne rentrez pas dans les cases si cela ne vous convient pas. Vous êtes encore jeune, n’ayez pas peur de tomber ! »

Des conseils qu’il applique à lui-même puisqu’au moment où nous l’avons interviewé, il vivait sa dernière journée en tant que salarié. Une prise de risque pour faire ce qu’il aime le plus : entreprendre et voyager. 

Back To Top