Dixième rentrée et plein de nouveautés !

En septembre, notre petite école de commerce niçoise devenue aujourd’hui le groupe ISCAE Education a soufflé ses dix bougies… Le projet pédagogique de départ est devenu une marque forte et un acteur de l’enseignement supérieur reconnu dans les Alpes-Maritimes.
Petit flash-back…

Il y a 10 ans,  Roger Melzer portait déjà des polos de la marque au crocodile et Nacéra Hassani n’avait pas encore découvert le lissage brésilien. Ils avaient néanmoins pour ambition de fonder un centre de formation post-bac. Ainsi, en 2009, ils rachètent une école spécialisée dans le marketing et l’immobilier. Bravant la méfiance de leur entourage respectif et ne faisant pas cas des conseils avisés de leurs meilleurs ennemis, Roger et Nacéra se lancent dans cette folle aventure, suivis par une centaine d’étudiants et quelques professeurs courageux. Point de départ du projet ISCAE…

Aujourd’hui, la petite start-up de l’enseignement supérieur niçois s’est structurée pour devenir en 2016 le groupe ISCAE Education avec en son sein trois écoles : COM’Institute, ISCAE Business School et l’ESPIM. Nous accueillons chaque année en moyenne 300 étudiants et continuons à nouer de solides relations avec les acteurs du tissu économique local. Si de nombreuses étapes ont déjà été franchies depuis notre ouverture, nous vous annonçons encore de grandes avancées pour l’année 2019-2020.

Cet été, quatre nouveaux référents ont rejoint le binôme déjà en place composé de Caroline Soler (BTS MCO et BTS NDRC) et Sandrine Crispel (Com’Institute). Pour la filière Banque, Hend Sfaxi Benhaji et Lionel Donard, Nathalie Molla pour le BTS PI et Sandra Broccari pour les cycles bachelor marketing et mastère professionnel management et stratégie des entreprises. Ces professionnels assurent ainsi le lien entre nos étudiants et les organisations du département afin de vous accompagner dans vos recherches d’emploi. Vous bénéficierez de leur expérience pour que votre mission en entreprise soit une vraie réussite.

En parallèle, nous avons fait évoluer nos contenus pédagogiques et nous avons recruté de nouveaux formateurs-experts de façon à ce que vos programmes soient encore plus en adéquation avec le marché de l’emploi et les besoins actuels des entreprises azuréennes. Par ailleurs, nous avons refondu le tronc commun (dans notre jargon « les ateliers du mercredi matin ») pour les troisièmes et quatrièmes années. Nous l’avons baptisé « Culture Pro » et il a pour vocation de vous accompagner dans le développement de vos soft-skills. Ce module transverse vous apportera toutes les ressources pour acquérir ou renforcer les compétences des managers d’aujourd’hui et de demain. Au programme : management et leadership, développement de votre expression orale grâce aux techniques de l’improvisation et du théâtre, team building par le coaching sportif, culture geek, géopolitique et actualité, puis, pour finir, un atelier « full english » intitulé « Be a pro at work ».
Dès le 07 octobre, arriveront parmi vous les étudiants de première, troisième et quatrième années. Nous sommes heureux de compter près de 240 nouveaux inscrits avec, à noter, un bel engouement sur nos cycles BTS. A ce jour, les classes de BTS PI et BTS communication sont composées à elles-seules de 140 étudiants.

Et depuis le 13 septembre dernier, dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, nous avons pu ouvrir notre centre de formation des apprentis (CFA). Cela signifie que nos étudiants pourront réaliser leur alternance en contrat d’apprentissage. Ce dispositif complète les alternatives que nous proposons déjà afin que vous puissiez intégrer une structure d’accueil durant votre cursus. Jusqu’alors, vous aviez le choix entre le stage alterné ou le contrat de professionnalisation. A présent, vous pouvez tout à fait vous positionner en contrat d’apprentissage. Il offre de nombreux avantages et sera un argument de taille afin que nos apprenants puissent intégrer toutes les organisations du secteur privé et surtout du Public, ce qui n’était pas envisageable jusqu’alors en contrat de professionnalisation.
Enfin, une équipe dédiée travaille actuellement sur une la création et le développement d’une plateforme d’enseignement digital, nommée EDJO qui marque le début d’une nouvelle pédagogie dite « augmentée ». Notre volonté est améliorer l’enseignement traditionnel grâce au digital en stimulant l’intérêt de nos étudiants pour le savoir théorique.

Pour les années à venir, nous souhaitons bien entendu continuer dans ce processus d’amélioration continue mais nous voulons plus que tout conserver la dimension humaine du projet initial. Notre direction aime dire que nous exerçons un métier sérieux sans se prendre au sérieux… Nous avons toujours adoré bousculé les codes et revendiquer notre liberté d’action. Alors oui, notre indépendance nous fait passer parfois comme les « irréductibles » du marché de l’enseignement supérieur local… Peu importe, nous avons plus que jamais l’ambition de garder notre autonomie et de maintenir l’esprit familial qui rayonne depuis septembre 2009.