skip to Main Content

Retour sur les temps forts des Entreprenariales 2022

Partenaire de l’UPE 06, association qui fédère et accompagne les entrepreneurs azuréens, l’ISCAE est, comme chaque année, très impliquée dans l’organisation de l’événement Les Entreprenariales. Retour sur cette journée exceptionnelle pour laquelle les étudiants en communication se sont investis.

Un salon phare de l’entrepreneuriat azuréen

C’est un incontournable de l’écosystème entrepreneurial azuréen. Le salon des Entreprenariales s’est déroulé cette année à l’Allianz Riviera avec plus de 100 exposants. Tout au long de la journée, plus de 4000 visiteurs ont arpenté les allées pour échanger avec les entrepreneurs locaux et assister à des conférences. L’objectif de cette journée était de tisser des liens entre professionnels, mais aussi d’accompagner et d’encourager à la création d’entreprise. 

Le saviez-vous ? L’ISCAE est très impliquée dans l’action entrepreneuriale du territoire et encourage les étudiants à créer leur entreprise, notamment à travers le Mastère pro Management et Stratégie des Entreprises, c’est donc en toute logique que l’école était une nouvelle fois partenaire de l’événement. 

 Des missions importantes pour les étudiants en communication

Pour cette édition, ce sont les étudiants de 3e année de Bachelor Chef de Projet Communication qui ont été sur le terrain encadrés par Kate Gatens, intervenante à l’ISCAE. Dans le cadre de leur projet pédagogique « réalisation d’un magazine », la classe avait plusieurs challenges à relever au cours de la journée.

Une enquête sur la thématique de l’intelligence artificielle

En amont du salon, les étudiants ont élaboré un sondage court sur Google Forms avec des questions sur l’intelligence artificielle et son utilisation dans les ressources humaines. Puis, tout au long de la journée, ils sont allés à la rencontre des exposants, des intervenants et des visiteurs pour leur soumettre le questionnaire. Les résultats ont ensuite été mis en page, analysés et interprétés avant d’être présentés lors de la table ronde sur l’intelligence artificielle. 

 

“ L’objectif ici était de travailler sur l’identification des cibles dans le cadre d’une action de communication. Le sondage/l’étude étant des formats utilisés dans la première phase de réflexion stratégique pour mieux comprendre et appréhender son marché. C’est un exercice qui s’inscrit dans le cadre de la recherche d’empathie, l’idée de se mettre à la place de la cible pour mieux la comprendre, et ainsi lui proposer un produit/solution au plus proche de ses attentes.”- précise Kate Gatens.

Démarchage commercial

Toujours dans le cadre de la création de leurs magazines, les jeunes communicants ont dû démarcher des entreprises pour leur proposer d’être annonceurs et de figurer dans les magazines sous format d’insertion presse. Défi relevé puisque quelques acteurs locaux y ont répondu positivement.   

Assister à une conférence et rédiger un article

Autre objectif pédagogique : celui de prendre des notes lors d’une conférence et de rédiger un article. C’est le challenge-concours proposé à 4 groupes de la classe. Le sujet ? Toujours l’intelligence artificielle ! Les rédacteurs du jour ont pris leur rôle à cœur et ont produit de beaux articles. Mais un est sorti du lot, celui de Luca BAVASSANO, Mathias BONINO, Carla CAPACCI, Sacha MELZER et Marie VOCANSON.

Le bilan de cette édition est très positif pour les étudiants. Kate confirme : “ Ils ont beaucoup aimé ce format, qui leur a permis de mettre en application des actions de communication concrètes. On sort de la théorie pour rentrer sur le terrain, et c’est généralement très apprécié par les étudiants.”

Bravo à tous les étudiants pour leur implication. 

La mise en lumière de notre alumni Marion Gasparini

Nous ne pouvions terminer cet article sans partager, avec fierté, la 3e place de notre alumni Marion Gasparini au Prix de la jeune entreprise 2022.

Son projet d’application immobilière avec son associée Laura Bistoni a retenu toute l’attention du jury mais aussi de l’écosystème niçois. À commencer par les professionnels du secteur qui ont conseillé les deux jeunes entrepreneures pour la mise en œuvre du projet. 

Marion, surprise et heureuse, s’est confiée à nous : “ Nous sommes fières de cette 3e place, d’autant plus que le projet est encore en phase de création. En plus d’un chèque de 200 euros, d’un iPad et de 2h d’accompagnement offert par DEV-HELP, nous avons bénéficié de conseils de la part d’Initiative Côte d’Azur qui va nous guider pour le lancement. Ce fut une expérience très enrichissante.”

Un prix qui vient récompenser le travail remarquable de Marion durant ses années d’études à l’ISCAE. 

Vous voulez en savoir plus sur son parcours et son projet ? Découvrez son interview dans notre nouvelle rubrique 100% Alumni.

Back To Top