skip to Main Content

Rencontre avec Claudine El Droubi, diplômée du Mastère Communication digitale et Stratégie globale

Claudine s’est formée à la communication digitale en alternance avec le Mastère de l’ISCAE. Passionnée de design, c’est en toute logique qu’après l’obtention de son diplôme, elle fonde Maison Zietta :  un espace de décoration, de mobilier et d’objets design à Cannes. La jeune femme revient sur son parcours à l’ISCAE et son aventure entrepreneuriale.

Quel est ton parcours avant l’ISCAE ? Pourquoi as-tu choisi l’ISCAE ?

Après ma Licence 3 Info Com à la Faculté des Lettres de Nice, je voulais continuer mes études dans la communication et surtout me spécialiser dans le pôle digital. J’ai choisi l’ISCAE, car c’était l’école qui avait le programme le plus adapté à mes envies, ludique et intéressant.

Qu’est-ce que tu retiens de tes années d’études ? Quelles sont les valeurs que tu as intégrées ?

Pendant mon Mastère Communication Digitale et Stratégie Globale, j’ai appris à être méthodique et plus organisée. Cela m’a permis de concilier passion et travail.

Comment est venue ton idée de fonder Maison Zietta ? 

Créer Maison Zietta était pour moi une évidence et une suite logique, venue de mon souhait d’entreprendre rapidement, et de ma passion pour le design. J’ai effectué mon alternance à l’école de Condé de Nice et ça a beaucoup joué dans la concrétisation de ce projet. Ces 2 ans de travail m’ont permis de me rapprocher des jeunes créateurs et designers et développer ma curiosité pour le design d’objet et l’architecture d’intérieur.

Quel était ton sentiment à l’approche de la fin des cours ? 

Un peu de nostalgie et surtout beaucoup de fierté pour avoir accompli et réussi mon Mastère. Cependant, je me suis rendue compte qu’après de longues années d’école, lycée, puis d’études, nous ne sommes plus accompagnés par le système et c’est à nous, de tracer et écrire notre histoire. Cela est un peu vertigineux !

Que dirais-tu de ton évolution entre ton entrée à l’ISCAE et ton diplôme ?

Je dois mon évolution au format cours/alternance de l’école. Aller au travail, assumer les responsabilités tout en assistant au cours et rendre les devoirs de l’école à temps, c’est un challenge très formateur. C’est ce qui a contribué à mon évolution professionnelle et personnelle.

Si tu devais conseiller l’ISCAE à un jeune étudiant, qu’est-ce que tu lui dirais ? 

Que l’ISCAE prépare bien ses étudiants au monde du travail avec des programmes mis à jour en fonction de l’évolution du métier.  De plus, sa manière d’enseigner est très en phase avec les nouvelles méthodes de travail : la pédagogie hybride est un vrai plus, car elle nous permet d’assister aux cours à distance et de nous préparer au télétravail en entreprise. 

Quels conseils donnerais-tu aux étudiants de l’ISCAE qui sont en fin de parcours ?

S’écouter, se poser des questions, voire se remettre en question, se découvrir, se connaître et ensuite suivre son instinct et rester fidèle à ses envies, ses goûts et ses rêves ! 

C’est quoi pour toi être un bon alumni ?

Bien représenter son école et être investi dans la vie post-école.  

Back To Top