skip to Main Content

Étudier à distance à l’ISCAE : mode d’emploi et retour d’expériences

Vous intégrez bientôt un cursus universitaire où les cours se font en visio ? Étudier à distance est un excellent moyen d’obtenir un diplôme tout en s’affranchissant de certaines contraintes. Si le modèle hybride vous apporte une certaine flexibilité, il est important de savoir ce à quoi vous attendre avant de faire votre rentrée. Pour cela, nous avons interviewé Léa Russo et Emma Michel, deux étudiantes de l’ISCAE qui ont fait l’essentiel de leur cursus à distance. Elles vous donnent leurs conseils pour réussir vos études à distance.

Emma Michel, étudiante corse en Mastère Banque, Finance & Gestion de patrimoine

Pourquoi as-tu choisi l’ISCAE ? Qu’est-ce qui te plait dans ce format ? 

J’ai choisi de faire mon Mastère pro. Banque, Finance, Gestion de patrimoine à l’ISCAE grâce à son fonctionnement hybride et professionnalisant. Ayant toujours été dans des études théoriques, j’avais soif de découvrir ce qu’était le monde du travail afin de m’insérer plus facilement dans la vie professionnelle à la fin de mes études. De plus, habitant en Corse, les débouchés sur l’île et le nombre de postes sont assez limités. L’opportunité d’effectuer mon alternance chez moi était donc une aubaine en décuplant les chances d’embauches futures dans ma région. 

Durant, toute l’année j’ai effectué les cours en hybride, c’est-à-dire que lorsqu’il n’y avait pas de cours obligatoire je pouvais étudier de chez moi sans devoir prendre l’avion pour venir sur Nice. Ce qui me plaît le plus dans ce format est le fait de pouvoir étudier de chez moi comme si j’étais dans la salle de classe avec mes camarades. La vie insulaire a de nombreuses contraintes comme l’accessibilité à de nombreux cursus scolaires en étude supérieure, l’ISCAE a donc permis de répondre en partie à cette contrainte. J’ai conseillé à des amis étudiant à Corte d’essayer le système hybride. Beaucoup ont choisi des filières par défaut ne pouvant pas partir étudier sur le « continent » comme on le dit chez nous. ”

Que réponds-tu à ceux qui disent qu’étudier à distance est moins qualitatif ? 

“ Je pense que cela dépend de la personnalité de l’étudiant et de l’école dans laquelle on étudie. En effet, j’ai effectué 2 ans de licence à la fac à moitié en distanciel, à cause de la pandémie, et cela a été très compliqué. Des écrans noirs sur ZOOM, des professeurs non préparés, cela s’est fait ressentir avec un taux d’obtention de seulement 21% de la licence Mathématiques. À l’ISCAE, c’est différent. Les classes sont plus petites, les outils utilisés pour le distanciel sont adaptés et nos professeurs sont formés sur le système hybride. Cela change tout. Et puis, étudier à distance n’empêche pas les interactions avec nos professeurs à travers le « Meet » ou alors par mail. Il m’est même arrivé d’appeler directement sur leurs téléphones pour avoir plus d’explications sur certains points. Je me suis rendue sur Nice plusieurs fois pour les cours obligatoires, cela nous a permis de nous réunir avec ma promo, c’est important.”

Quels sont tes conseils pour les étudiants qui suivent les cours à distance ? Quels sont tes conseils pour que ça fonctionne bien ? 

“ Si j’ai un conseil pour les élèves qui étudient à distance c’est seulement de ne pas avoir honte ni d’avoir peur de prendre la parole. Il faut franchir la barrière de l’écran sinon ce n’est pas fait pour eux. Etudier à distance cela veut dire aussi un double effort de concentration, il y a des moments où on peut être fatigué et où cela peut être très dur, j’en ai été victime plus d’une fois. Mais dans la vie si on veut réussir quelque chose on le peut, et il faut saisir les opportunités que l’on a et je pense que ce système en est une, dans mon cas.”

Léa Russo, étudiante en Mastère Communication digitale et stratégie globale

Pourquoi as-tu choisi l’ISCAE ? Qu’est-ce qui te plait dans ce format ? 

“ J’ai choisi d’intégrer le Mastère Pro. Communication digitale et stratégie globale, car j’étais mécontente de mon école précédente. Au cours d’une discussion avec ma marraine, elle m’a parlé de l’Iscae car sa belle-fille y avait réalisé son Bachelor Marketing et elle était ravie. Lors de mon entretien avec Chloe Garry, je me suis dit que cette école était faite pour moi.

Le format hybride est un sacré atout. Habitant à Cannes je n’étais pas en mesure de venir à Nice toutes les semaines à cause des prix de l’essence qui ne cessent d’augmenter.”

Que réponds-tu à ceux qui disent qu’étudier à distance est moins qualitatif ? 

“ Avant d’être étudiante à l’Iscae et d’avoir pris goût au format hybride, je pensais qu’étudier derrière un ordinateur n’avait rien avoir avec les cours en présentiel. J’avais vécu le distanciel durant la période covid et j’avais détesté. Mon opinion est aujourd’hui complètement différente car le format hybride de l’Iscae est bien maîtrisé.

Participer à un cours en distanciel lorsque l’on a envie d’apprendre est tout aussi qualitatif que participer à un cours en présentiel. Les outils mis en place par l’école comme Google Meet nous permettent de réaliser de superbes visioconférences à plusieurs. Il y a aussi classroom qui permet de suivre l’ensemble des cours et d’y avoir accès n’importe où et à tout moment. Et si je me sens seule, il me suffit de me rendre dans les locaux à Nice ! ”

Quels sont tes conseils pour les étudiants qui suivent les cours à distance ? Quels sont tes conseils pour que ça fonctionne bien ?

Dans un premier temps, la caméra est un indispensable en visio car sinon on perd en concentration. Il faut être correctement installé, sur une table et pas avachi sur son lit ! Enfin, la clé c’est l’interaction avec l’intervenant et nos camarades de classe. Il faut répondre, poser des questions si on en a, ne jamais hésiter à donner son opinion. Il faut avoir le même comportement que si vous étiez en cours physique ! Ce format est une chance pour tous ! Il faut saisir sa chance et l’utiliser à bon escient.”

Nos conseils pour bien suivre les cours à distance

1. Aménager son espace de travail : choisissez un endroit confortable et calme pour vous concentrer sur vos cours. Si cela n’est pas possible chez vous, pourquoi ne pas aller à la bibliothèque ou dans un espace de coworking ? L’essentiel est que vous soyez à l’aise et que votre environnement de travail vous donne envie de vous concentrer sur vos études. 

2. Prendre des notes : pendant le cours en visio, prenez des notes. Cela vous permettra de fixer votre concentration et votre esprit sur les enseignements délivrés. Cet exercice vous sera utile durant la période de révisions. 

3. Utiliser les outils de social learning : après le cours de l’intervenant, parcourez classroom pour approfondir vos connaissances grâce aux ressources déposées dans votre espace en ligne. N’hésitez pas à répondre aux QCM publiés par vos professeurs (même s’ils ne sont pas notés), c’est un excellent moyen de valider vos acquis. 

4. Être actif : ce n’est pas parce que vous n’êtes pas dans une classe physique que vous devez vous effacer. Osez participer au cours comme vous le feriez en présentiel : répondez aux sollicitations de l’intervenant, interagissez avec vos camarades. Si vous ne comprenez pas une notion abordée pendant le cours, faites-le savoir à votre professeur. Cela fait toute la différence pour un apprentissage à distance.

5. Garder le contact social : il est important pour votre moral et votre motivation de continuer à garder un lien social avec l’équipe pédagogique et vos camarades de classe. Pourquoi ne pas organiser un afterwork avec vos camarades de promo ? C’est l’idéal pour décompresser et être reboosté.e. C’est, entre autres, pour maintenir ce lien que l’ISCAE a fait le choix de rendre certains cours obligatoires.

Back To Top