skip to Main Content

Discussions avec… Yvan Demumieux, intervenant en Intelligence Artificielle pour l’ensemble des promos de Mastère

Chaque mois, nous partons à la rencontre d’un membre de la communauté ISCAE. Étudiants, intervenants, entreprises partenaires ou encore collaborateurs découvrez leur quotidien au sein de l’ISCAE !

Aujourd’hui, discussions avec Yvan Demumieux, intervenant en intelligence artificielle appliquée au monde du travail pour les Mastères Communication digitale Management et Stratégie des entreprises et Banque Finance et gestion de patrimoine. Découvrez son parcours professionnel et apprenez-en plus sur les enjeux de l’IA. 

De la psychosociologie à la formation en ligne Appylearny

Titulaire d’un DESS en psychosociologie et ergonomie en 1997, puis en coaching d’équipe à l’université Paris-Dauphine en 2016, Yvan a consacré toute sa carrière au monde fascinant de la formation et du développement humain. Officier spécialiste dans l’armée en tant que psychosociologue durant 20 ans, il enseigne en parallèle l’art de la formation active dans deux universités parisiennes. 

Puis, celui qui se définit comme “ quelqu’un qui ne sait pas rester en place ”, a formé de jeunes managers au profit de grandes entreprises de l’agroalimentaire et du secteur bancaire : Je suis devenu un chef d’orchestre en formation jonglant entre ludopédagogie, coaching professionnel et gadgets numériques hyper cool avant d’explorer le vaste territoire de l’IA pour révolutionner les pratiques en entreprise.”.

Cette exploration l’a tant passionné qu’il fonde, en novembre 2022, Appylearny, une académie en ligne pour formateurs : “ Nous révolutionnons la formation grâce à l’IA. On aide nos apprenants à transformer leur approche pédagogique pour concevoir et animer des formations exceptionnelles..

IA et formation : les enjeux

La direction pédagogique de l’ISCAE a saisi très tôt que l’IA va révolutionner le monde de la formation et la manière dont les cours sont délivrés. En effet, cette technologie offre des possibilités de personnalisation de l’apprentissage mais aussi d’automatisation de certaines tâches. C’est pourquoi l’école utilise et développe activement des outils basés sur l’IA, en plus de proposer des programmes de formation dans ce domaine. 

Pour Yvan Demumieux, en faisant appel à lui, l’ISCAE affiche sa volonté d’intégrer davantage l’IA dans la formation : “ Roger Melzer, le directeur, développe une démarche audacieuse et pragmatique visant à préparer les étudiants aux réalités du marché du travail moderne, où l’IA joue un rôle de plus en plus central. Les étudiants de l’ISCAE doivent s’en emparer et ne pas se faire distancer par cette vague technologique qui déferle sur le monde professionnel. Imaginez les possibilités : des décisions plus rapides, des risques mieux évalués, et des clients mieux servis. Bref, l’IA n’est pas juste une affaire de geeks ; c’est le présent et le futur de tout professionnel en entreprise qui se respecte ! ”.

Le succès de Chat GPT auprès des élèves a rendu méfiants certains professeurs. D’autres ne savent pas quel comportement adopter face à cet outil. La mission d’Yvan est aussi de guider les autres intervenants en leur montrant comment s’en servir à bon escient. Selon lui, cela va prendre du temps : Il reste un long chemin à parcourir pour impliquer pleinement tout le monde (le corps professoral, le personnel administratif et pédagogique) dans cette transition.” 

Quant aux étudiants ? Sont-ils réellement à l’aise avec l’IA ? Quel rapport entretiennent-ils avec elle ? Contre toute attente, d’après les sondages faits en classe par Yvan, il existe une méfiance et des réserves concernant l’IA : “ Même si la majorité d’entre eux voient l’IA comme un outil bénéfique pour l’apprentissage et le développement professionnel, ils entretiennent un rapport complexe avec elle. Oscillant entre enthousiasme pour ses possibilités et inquiétudes quant à ses implications. Je constate que les étudiants bien informés sur l’IA expriment moins d’anxiété, mais au moins 10% restent préoccupés par l’impact de l’IA sur l’emploi humain. Cette diversité d’opinions et d’expériences souligne l’importance d’une approche équilibrée éthique dans l’intégration de l’IA dans l’éducation et le monde professionnel.”.

Vous voulez en savoir plus sur l’intelligence artificielle et savoir comment utiliser Chat GPT à bon escient ? Lisez les conseils d’Yvan et inspirez-vous de son exemple de prompt.

Ludopédagogie et digital nomade : un prof pas comme les autres

Pour enseigner cette nouvelle matière, il fallait une personnalité aussi atypique que celle d’Yvan. D’abord, il marque une rupture dans la manière d’enseigner en s’appuyant sur la ludopédagogie. C’est-à-dire qu’il enseigne par le jeu et l’interactivité : Ma passion pour la ludopédagogie me pousse à adopter une approche engageante et interactive, un peu comme un DJ mixant théorie et pratique avec une touche de ludique. Je m’efforce d’être ce prof cool et ouvert, celui qui échange les cours magistraux contre des discussions animées, transformant la salle de classe en un terrain de jeu intellectuel. Avec une bonne dose de souplesse et de bienveillance, j’essaie de créer un environnement où les étudiants se sentent à l’aise pour explorer, faire des erreurs et apprendre de celles-ci. ”

Ensuite, parce que la pédagogie hybride de l’ISCAE le permet, Yvan délivre l’intégralité de ses cours à distance puisqu’il vit aux Philippines. Même s’il dispose de tous les outils pour dispenser des cours de qualité, l’intervenant avoue que c’est un exercice challengeant : L’un des plus grands défis que je dois relever est de susciter la participation active de tous mes étudiants, surtout dans le contexte d’un cours à distance où la seule contrainte réelle est de signer sa présence. C’est un peu comme essayer de faire danser tout le monde à une fête où certains préfèrent rester assis !  Pour relever ce défi, je dois faire preuve de créativité et d’innovation pour rendre mes cours non seulement informatifs mais aussi captivants et interactifs.”.

Pour clôturer cette rencontre, nous lui avons demandé de nous décrire ses journées aux Philippines. De quoi nous faire rêver en plein hiver : “ Ma vie aux Philippines m’offre un cadre idyllique pour des loisirs qui me sont chers. L’un de mes passe-temps favoris est de jouer aux échecs. C’est un jeu qui stimule mon esprit stratégique et me permet de me détendre tout en me concentrant sur les mouvements et tactiques.Je profite également de la beauté naturelle de mon environnement. Et bien sûr, les plages tropicales des Philippines sont un petit bout de paradis sur terre. J’adore marcher sur le sable fin, admirer le coucher de soleil sur l’océan, et me laisser bercer par le son des vagues. C’est un environnement idéal pour se détendre, réfléchir et s’inspirer … ”. 

Retrouvez d’autres portraits d’intervenants de l’ISCAE comme ceux de Vanessa Poggi ou de Jean-Dominique Midan.

Back To Top