skip to Main Content

Réussir sa période d’essai en alternance : mode d’emploi

Vous venez de commencer votre alternance dans une nouvelle entreprise ? La période d’essai est une phase qui peut être stressante. Surtout si c’est votre première expérience professionnelle. C’est souvent là que tout se joue pour la suite de votre contrat. Elle est l’occasion de montrer vos compétences, mais aussi de prouver à votre employeur que vous êtes bien la personne qu’il recherche. Si vous voulez réussir votre période d’essai, nous vous donnons 5 conseils à suivre absolument ! 

1. Bien s’intégrer

Vous le savez, la première impression est toujours la bonne. La période d’essai permet de faire connaissance avec vos collègues et de nouer des liens avec eux. Alors, favorisez les échanges avec eux et soyez curieux de leurs postes. Dites bonjour à tout le monde, proposez des pauses déjeuner, etc. N’oubliez pas que vos collègues viendront plus facilement vers vous si vous êtes de bonne humeur que si vous êtes fermé.e !

2. Respecter la culture de l’entreprise

Profitez de votre période d’essai pour observer la culture d’entreprise (fonctionnement, horaires, tenue vestimentaire). S’il ne s’agit pas de se fondre dans la masse et de changer votre personnalité, nous vous invitons à adopter les codes de l’entreprise. Par exemple, si vous travaillez en start-up et que l’ambiance est décontractée, vous pouvez demander à tutoyer vos collègues. 

3. Être à l’écoute et prendre des notes

C’est l’un des conseils les plus importants pour réussir sa période d’essai ! Vous allez engranger un grand nombre d’informations entre les processus, l’utilisation des logiciels en interne, etc. Si vous n’êtes pas concentré.e et à l’écoute, vous allez obliger votre manager à se répéter plusieurs fois. Cela pourrait faire mauvais effet et être interprété comme un manque d’intérêt de votre part. N’hésitez pas à prendre des notes pour ne rien oublier de ce qu’on vous apprend et posez des questions si vous avez besoin de clarifier des notions.

4. Être force de proposition pour réussir sa période d’essai en alternance

Ayez en tête que même si vous êtes en alternance, vous êtes salarié.e de l’entreprise à part entière. Une fois les premières semaines d’intégration passées, votre manager attendra de vous que vous soyez proactif et que vous preniez des initiatives. C’est le moment de montrer la valeur de vos compétences et de vos softs-skills. Ne soyez pas timide et proposez de prendre la main sur des tâches que vous maitrisez. Vous pouvez également faire part de vos idées pour le développement commercial ou la stratégie de communication, mais attention à ne pas dépasser les limites de votre poste. Avoir de l’ambition c’est bien, mais soyez patient.e ! 

5. Avoir un bon mindset

On le répète souvent à l’ISCAE, les softs-skills sont très importants en alternance ! Votre attitude générale contribue majoritairement à la validation de votre période d’essai. Voici les qualités les plus appréciées par les employeurs : 

  • la ponctualité ; 
  • le respect des deadlines ;
  • l’humilité ;
  • la communication ;
  • la curiosité intellectuelle ;
  • la bonne humeur ;
  • la positivité ;
  • la confiance ;
  • l’entraide. 

En règle générale, soyez naturel tout en ne dépassant pas les limites fixées par l’entreprise. Restez humble et rappelez-vous que vous êtes là pour apprendre. Vous remarquez des failles dans les process ? Attendez la fin de la période d’essai pour en parler et surtout ne prenez pas vos collègues de haut en montrant que vous en savez plus qu’eux. 

Qu’est-ce qu’une période d’essai en alternance ?

Même si vous êtes en alternance, vous êtes un salarié comme les autres avec un contrat CDD ou CDI. Toutefois, la période d’essai en alternance n’est pas obligatoire et sa durée est souvent plus courte (45 jours en entreprise). Elle permet à l’employeur de confirmer son envie de travailler avec vous et de vérifier vos compétences et vos soft-skills. C’est aussi l’occasion pour lui d’observer votre comportement et de voir s’il correspond à la culture d’entreprise. Pour vous, elle est nécessaire pour prendre confiance et gagner en autonomie, petit à petit. 

Si votre manager a un doute, il a le droit de la prolonger. Si c’est le cas, ne vous affolez pas. Cela ne veut pas forcément dire que votre travail n’est pas à la hauteur. Ne vous dévalorisez pas et continuez à donner le meilleur de vous-même ! Si vous êtes dans une impasse, faites part de vos ressentis à votre manager ou au service relations entreprises de l’école. 

Vous l’avez compris, lors de la période d’essai, plus que vos compétences c’est votre mindset qui sera jugé. Concentrez-vous donc sur votre attitude et vos softs-skills, cela vous fera gagner des points. En suivant ces quelques conseils, vous montrerez à votre employeur que vous êtes la personne qu’il recherchait et que vous méritez d’être embauché à long terme. 

Vous avez trouvé votre alternance ? Découvrez comment réussir votre premier jour en entreprise !

Back To Top